Récupérer les insectes qui se sont enfuis

Heuschrecke
Argentinische Waldschaben

Cela arrive un jour ou l’autre à tous les propriétaires de caméléons : des insectes qui étaient en fait destinés au caméléon ont pris la poudre d’escampette et se promènent librement dans l’appartement. La plupart des animaux ne peuvent pas se reproduire dans un salon européenne moyen. Cependant, le chant nocturne et persistant de quelques grillons adultes ou l’effroi du reste de la famille lorsqu’un cafard échappé apparaît sur le carrelage de la cuisine suffisent généralement à vouloir recapturer ces nouveaux colocataires gênants. Nous avons rassemblé ici quelques conseils à ce sujet. D’ailleurs, pour s’orienter par rapport au « potentiel de nuisance », nous avons marqué tous les aliments de cette page avec des marques colorées. 

Pièges collants

Fonctionne pour les : blattes, petits grillons et grillons domestiques

Différents pièges collants

On trouve différents pièges collants dans les animaleries, les magasins de bricolage et les jardineries. La plupart du temps, ils sont commercialisés sous le nom de « pièges à blattes ». Les pièges collants les plus courants se plient en une sorte de tube sur lequel on inscrit la date à laquelle on les a installés. Il suffit ensuite de placer les pièges collants aux endroits où les insectes qui se sont échappés pourraient se trouver. Il est préférable de placer les pièges le plus près possible des murs ou des plinthes. La plupart des pièges collants sont livrés avec de petites pastilles qui doivent servir d’attractif. Il suffit de les coller au milieu de la zone collante de chaque piège. Attirée par l’attractif, la proie échappée entre dans le carton collant, ne peut plus bouger et meurt au bout d’un certain temps. Les pièges collants doivent être remplacés régulièrement, sinon la colle sera recouverte soit par des insectes morts, soit par de la poussière.

Panneaux jaunes

Fonctionne sur : sciarides, mouches bossues, mouches des fruits, coléoptères, pouxLäusen

Les plaques jaunes sont connues dans le domaine du jardinage et des plantes. On les place généralement dans des pots de fleurs. Les panneaux jaunes sont également des pièges collants. Ici, la couleur attire les sciarides et autres petites mouches. Elles restent collées sur le piège adhésif et meurent. Ne les utilisez en aucun cas à l’intérieur du terrarium des caméléons, mais uniquement à l’extérieur !

Pièges à appâts

Fonctionne sur les : blattes, poissons au four, cloportes

Les pièges à appâts sont constitués de petites boîtes en plastique que l’on achète déjà préparées avec des appâts à l’intérieur. Malheureusement, les pièges à appâts pour la terraristique présentent un inconvénient majeur. Ils fonctionnent grâce au poison contenu dans l’appât. Les insectes qui ont mangé l’appât ne meurent qu’après un certain temps et pas immédiatement. Ils continuent donc à se promener avec leur poison pendant un certain temps. Lorsqu’ils sont recapturés et donnés rapidement à manger, ils peuvent encore nuire au caméléon. De plus, les insectes meurent derrière les plinthes, dans les fissures du sol ou sous les armoires, ce qui rend leur élimination difficile.

Sprays et nébuliseurs

Les sprays classiques, comme Ardap, sont à base de perméthrine. La perméthrine est hautement toxique non seulement pour les insectes et les arachnides, mais aussi pour les chats vivant dans la maison (mais pas pour les chiens) et, à fortes doses, pour les reptiles. Les sprays prétendument « sûrs » ne devraient donc pas être utilisés généreusement dans les pièces avec des terrariums ou des chats. Les soi-disant foggers ou nébuliseurs fonctionnent en plaçant une boîte au milieu de la pièce, en l’activant et en quittant la pièce pendant quelques heures. La boîte vaporise la substance active qu’elle contient dans toute la pièce. Ensuite, on aère soigneusement. Les brumisateurs ne sont pas adaptés aux salles de terrariums, car le brouillard se dépose également à l’intérieur des terrariums.

Piège à bouteilles

Fonctionne pour les : grillons

Il est très facile de fabriquer soi-même un piège qui fonctionne bien pour les grillons et autres insectes. On a souvent le matériel à la maison. Il est facile et rapide à assembler. L’avantage de ce piège est que les insectes capturés peuvent encore être donnés à manger sans problème.

Matériel nécessaire :
– 2 bouteilles en PET
– une feuille de papier
– une paire de ciseaux ou un cutter
– un cube de bouillon

Le fond des deux bouteilles est découpé. Une partie du goulot de la bouteille est collée à l’envers dans l’autre, sans le couvercle. Mettre un cube de bouillon humidifié et écrasé dans le goulot de la bouteille qui dépasse et revisser le couvercle. Enfin, place ou colle une bande de papier dans l’autre goulot (ouvert) de la bouteille pour que les grillons puissent marcher dessus et entrer dans la bouteille. Ils tombent alors dans le piège et ne peuvent plus en sortir.

Verre anti-mouches

Fonctionne pour les : Mouches des fruits, mouches

Des gobelets en plastique munis d’un entonnoir en haut et d’un attractif en bas du verre sont vendus comme « stop-mouches des fruits ». Les mouches à fruits peuvent entrer, mais ne trouvent plus de sortie. Une variante un peu plus chic et démodée est le « bocal à mouches ». Il se compose d’une carafe bouchée en haut et dont le fond est ouvert vers l’intérieur. Dans ce fond, on verse du jus ou de l’eau vinaigrée (pour les mouches des fruits), plus rarement du bouillon de viande (pour les mouches à viande), comme attractif. Le bocal est suspendu en l’air ou repose sur des petits pieds, de sorte que les mouches peuvent y pénétrer par le bas. Les mouches tentent alors de s’envoler vers le haut, mais le bouchon les en empêche. L’avantage des bocaux à mouches est que les insectes capturés peuvent encore être donnés à manger aux caméléons.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove